Faire un potager bio pour manger propre

Le potager bio en jardinage biodynamique

Faire un potager bio en pleine terre ou hors sol (sur une terrasse ou un balcon).
Des châssis en bois (de préférence non traités), des pots en terre cuite ou en plastique, permettent de faire pousser presque tous les légumes, tomates, laitues,
courgettes, poivrons etc. (voir les images plus bas).
Comme pour un potager en pleine terre, un potager bio hors sol obéit aux mêmes règles. Il est nécessaire de repérer les conteneurs (pots, châssis en bois etc.) pour semer un légume différent qui suit les règles des rotations des légumes.
Un potager a besoin de temps en temps d'une analyse du pH pour connaître la place qui convient à chaque légume.
Certaines familles de légumes, les crucifères (tous les choux) ainsi que les chénopodiacées (bettes, betteraves, épinards), ont besoin d'un pH neutre (7) ou très légèrement alcalin (7,5).
Si le sol est trop alcalin, un apport de fumier baissera le pH ; si le sol est trop acide,
un apport en chaux peut être nécessaire pour monter le pH.
Mélanger différentes familles de légumes, celles qui se plaisent entre elles, car leurs différentes odeurs vont dérouter les prédateurs.

Avancer certaines cultures

Pour démarrer les semis à l'intérieur, une caissette peut servir de pépinière à semis. S'il faut attendre avant de repiquer au potager, repiquer un plant par pot (les pots seront la pépinière d'attente).
Fin mars-début avril, les pommes de terre peuvent être plantées lorsque tout risque de froid est écarté. Sur l'image, les fruits de la pomme de terre ressemblent à
des petites Fruits de la pomme de terre. tomates cerises, sauf la couleur qui reste verte (les deux appartiennent à la famille des solanacées).
Une des règles principales pour réussir le potager bio ce sont les rotations des légumes. Les maladies se développant suivant les familles, une rotation des légumes sur quatre ans minimum est nécessaire pour les éviter. Une bonne association pour éviter les doryphores est de planter les pommes de terre à côté des fèves.
Le mildiou de la pomme de terre est visible sur le dessus des feuilles où apparaissent des tâches noires. Sur le dessous apparaissent des tâches farineuses blanchâtres. Le mildiou est causé par les spores d'un
champignon. Lutter contre le mildiou de la pomme de terre et de la tomate.

Semer et cueillir le mesclun

Le mesclun (petites pousses de différents légumes à feuilles).
Semer des salades à couper, des batavias (rouges et vertes), des choux
(le Pet Saï est très tendre), de la mâche, des épinards, des bettes... semer des variétés de saison à 3 cm en tous sens.
Cueillir les petites feuilles extérieures ou bien tout couper en fonction des besoins.
Les jeunes pousses (le mesclun) sont exquises.
Semer une fois par mois pour cueillir régulièrement et manger des salades d’exception.

Glyphosate, tu nous empoisonneras encore longtemps.

Un point important pour un potager bio hors sol

Lorsque les conteneurs sont détrempés par l'arrosage ou bien par les pluies, leur poids va doubler.
Un M3 de terre détrempé pèse environ 2,5 tonnes. Le terreau ou le compost est plus léger : le M3 pèse un peu moins de deux tonnes. Pour faire un potager à l'étage, sur une terrasse ou un balcon,
il est important de connaître sa résistance au M².

Un potager bio hors sol, pour tous ceux qui n'ont pas de jardin.

Sur l'image de ce potager bio en culture hors sol, tous les légumes poussent comme en pleine terre ou presque.
Les bonnes associations entre les plantes pour un potager hors sol sont les mêmes que pour un potager cultivé en pleine terre.
Un potager bio hors sol dans des pots. Comme on le voit sur les images, le basilic latino (des petites feuilles et une odeur douce), le basilic commun (des feuilles plus grandes et une odeur plus forte) et les œillets d'Inde côtoient les plants de tomates.
J'ai utilisé en majorité des pots en plastique ; en réalité, il faut privilégier la terre cuite ou des châssis en bois (non traité).
Les paillages permettent de maintenir l'humidité plus longtemps et limitent les arrosages qui doivent être faits par petites quantités ou avec des gouttes à gouttes. L'eau ne doit pas s'écouler du pot pour éviter le lessivage et empêcher la perte de nutriments. Il est important de connaître les besoins en eau des différentes plantes ; ils ne sont pas les mêmes pour toutes.

Pour les tomates, un pot de 30 litres est suffisant.
Sur l'image, des tomates Très belles tomates du potager bio hors sol. et tomates cerises poussent en abondance, comme en pleine terre. Semer puis repiquer dans un conteneur lorsque les températures sont assez chaudes.
Malgré une année très pluvieuse, les tomates, qui n'aiment pas l'eau sur leur feuillage, ont échappé aux maladies.
J'ai arrosé les plantes ainsi que la terre, avant et après les pluies, avec un purin d'orties préparé en 2012 (toujours très efficace la troisième année).
Le purin d'orties était stocké à l'abri de la lumière, dans une cave avec une température constante.
Pour les tomates, l'arrosage au goutte à goutte, genre 4 litres à l'heure, est très bien.
L'arrosage sur le feuillage favorise les maladies.
Pour la préparation du purin d'orties, j'additionne un verre d'eau dans lequel j'ai fait macérer pendant une nuit une cuillère à soupe d'argile.
Je filtre pour ne verser que l'eau, cela permet une meilleure fixation du purin d'orties.

Les poivrons en culture hors sol donnent des quantités, comme en pleine terre, jusqu'à Les poivrons du potager bio hors sol. l'automne.
Sur l'image des poivrons, on voit que le pot est semblable à celui utilisé pour les tomates.
Un pot de 30 litres est suffisant
pour avoir de très beaux poivrons.
Les poivrons ont besoin d'une place au soleil
pour être bien productifs ; c'est un légume assez
facile à cultiver.
Il est fort conseillé de faire un paillage avec
un peu de compost semi décomposé.

Des courgettes du potager bio hors sol. Les courges ont besoin de beaucoup plus de place.
Un pot de 60 litres est nécessaire pour
cueillir régulièrement des courgettes comme celles de l'image.
Pour récolter une courge, il faut laisser grandir une courgette.
Les courgettes, par leurs grandes feuilles, transpirent beaucoup. Pour garder une bonne humidité, le paillage est très bénéfique.
L'arrosage ne doit pas lessiver ; l'arrosage à l'arrosoir doit être fait en plusieurs fois par petites quantités mais, encore une fois, préférer le goutte à goutte.
Observez les cucurbitacées par temps très chaud, même bien arrosées, elles donnent l'impression
de manquer d'eau : leurs feuilles se plient vers le bas; cela est dû à une très forte transpiration de la plante par ses grandes feuilles.
Les mauvaises herbes, dans la culture hors sol, sont presque inexistantes.

 

Haut de page

 

Site mis à jour le : 10-Mai-2016

 

Copyright © 2009-2016 jardin de Zihya