Aulx, carottes, choux, fèves etc. alicaments du potager bio.

Traitements pour le potager bio

Les remèdes pour le potager bio

Les produits phytosanitaires biologiques sont la pharmacie du potager bio.
Jardin de Zihya vous propose la préparation de quelques uns d'entre eux.
Des infusions, décoctions et purins à utiliser comme insecticides et fongicides,
d'autres pour stimuler les plantes et améliorer la flore microbienne du sol.
Les bonnes associations entre les plantes sont déjà un remède.

Une abeille aterrit sur une fleur de souci. Sur l'image, une abeille atterrie sur une fleur de souci.
Dans un potager biologique familial en
jardinage biodynamique, les plantes sont mélangées,
on crée leur voisinage, on met ensemble les plantes
qui s'apprécient, on sème quelques plantes
aromatiques par ci par là et on attire beaucoup
d'insectes (ils doivent être abondants).
On ne tire pas sur tout ce qui bouge, il n'y a pas de
souci, il n'y a que des soucis, des œillets d'Inde, de la
tanaisie etc.. Semer de l'engrais vert chaque fois que
l'on peut pour enrichir le sol en humus, nécessaire à
l'osmose dans la rhizosphère (milieu entre racines et micro-organismes).
Dans un potager bio en jardinage biodynamique, tous les produits chimiques
et chimiques de synthèse sont des ennemis, ils sont tous toxiques
(bouillie bordelaise, pyrèthre de synthèse etc).
Dans un potager bio, les plantes essentielles sont : l'ortie et la consoude utilisées
comme stimulants pour les plantes et micro-organismes du sol dans la lutte contre
les maladies ; la prêle des champs, riche en silice, dynamise les plantes et leur
permet de mieux résister aux maladies et la tanaisie permet de lutter contre les
parasites. Un potager bio en jardinage biodynamique devient très vite un potager
sans problème, l'osmose règne et les insectes sont les bienvenus ; les
indésirables ont leurs prédateurs, ils sont tous nécessaires.

Préparation de : macérations, infusions et purins

Le purin d'orties, pour bien fermenter, doit être fait à une température qui se situe
entre 16° et 25° ; le purin sera prêt entre 2 à 3 semaines. Choisir un emplacement
à l'abri du vent. Mettre les plantes coupées assez petites dans le récipient, rajouter
la quantité d'eau (voir les recettes plus bas), couvrir puis laisser en remuant
énergiquement deux fois par jour. Surveiller, lors des brassages, ces petites bulles
de gaz qui montent en surface, ne pas confondre avec la mousse de brassage ;
lorsque l'on ne voit plus de bulles monter en surface, la fermentation est
terminée. Bien filtrer puis remplir des bouteilles à large goulot (genre bouteille
à jus de fruits) ou une bonbonne de plusieurs litres remplie à 1 cm du goulot.
S'il est stocké à l’abri de la lumière et à une température constante, le purin
d'orties peut être utilisé pendant environ trois à quatre ans.

Préparation des décoctions de plantes

Pour les décoctions, utiliser les mêmes quantités que pour les purins.
Laisser macérer 2 jours, puis faire frémir pendant une demi-heure
(à mijoter) couvercle fermé. Les purins sont utilisés à l'arrosoir. Arroser au pied
des plantes, jamais sur le feuillage, sur une terre humide (préalablement arrosée).
Cependant, le purin peut être utilisé sur le feuillage au pulvérisateur mais doit
être plus dilué, comme pour les décoctions : 1 L pour 20 L d'eau.
Les traitements laissent des gouttes sur les feuilles et risquent de provoquer des
brûlures sur les plantes si on les traite aux heures de plein soleil.
Les traitements sur le feuillage sont à faire de préférence le matin tôt, sinon en
fin d'après-midi. Chaque fois qu'une plante montre une faiblesse ou bien une
impression de moins bien qu'hier, utiliser à titre préventif le purin d'orties comme
stimulant et la prêle, à parts égales. Les orties sont préparées sans graines pour
éviter leur propagation. La consoude est un stimulant pour les plantes et dynamise
la flore microbienne du sol. Consoude : 1 Kg pour 10 litres d'eau.
Le fenouil (foeniculum vulgare) : 1 Kg pour 10 litres d'eau.

Traiter contre le mildiou de la pomme de terre et de la tomate

La lutte contre le mildiou de la tomate et de la pomme de terre dans le
jardinage biologique se fait avec une décoction ou un purin de liliacées.
Purin : mélanger 200 grammes d'ail, 200 grammes d'échalotes et 200 grammes
d'oignons avec 10 litres d'eau. Laisser macérer le purin 3 semaines en remuant
deux fois par jour. Rajouter 200 grammes de prêle à la décoction ou au purin pour
plus d'efficacité. Filtrer à l'aide d'un torchon (tramé fin) pour éviter que la
buse du pulvérisateur ne se bouche.
Pulvériser sur la plante et le sol. Ne pas oublier d'utiliser l'argile pour une
meilleure adhérence des décoctions sur les plantes.

Lutter contre les maladies dans le jardinage biologique

La prêle. Utiliser la prêle : 1 Kg de prêle (plantes fraîches) pour 10 litres
d'eau ou 250 gr de plantes sèches pour 10 litres d'eau.
Riche en silice, la prêle est une plante reminéralisante qui aide
à lutter contre la rouille, le mildiou, le chancre etc.
La prêle ne pousse qu'à l'état sauvage
(à gauche image de la prêle). Avec un hiver pluvieux, généralement
au printemps cette vivace (la prêle) germe dans beaucoup de
terrains. Facile à reconnaître par ses tiges aériennes et un
feuillage long et fin, la prêle est très efficace pour améliorer
le compost. Très efficace également pour lutter contre les pucerons.
Contre les araignées rouges, mélanger trois parts de décoction de prêle
et une part de purin d'orties (1 pour 3). Décoction de feuilles de bouleau : 1 Kg de
feuilles de bouleau, toujours pour 10 litres d'eau.

Lutter contre les parasites dans le jardinage biologique

1 Kg de feuilles et fleurs de tanaisie (tanadetum vulgare) pour 10 litres d'eau
1 Kg de feuilles de chêne (Quercus robur) pour 10 litres d'eau ou encore
3 Kg de rhubarbe pour 10 litres d'eau ou
5 Kg de feuilles de sureau, toujours pour 10 litres d'eau.
Lutter d'urgence contre les pucerons avec une infusion de tanaisie : mettre
dans un récipient 2 litres d'eau, verser 50 gr de fleurs de tanaisie, mettre sur le
feu jusqu'à frémissement, éteindre le feu et mettre le couvercle. Laisser infuser
jusqu'à refroidissement, filtrer et utiliser pure. Une infusion peut être
conservée dans une bouteille hermétique au réfrigérateur maximum 2 jours.
La tanaisie, utilisée autrefois comme vermifuge, est une plante très toxique qui ne
doit pas être laissée à la portée des enfants. Pour une meilleure efficacité,
laisser l'infusion refroidir jusqu'à 45°, pulvériser à cette température.

Haut de page