Graines de différents légumes pour le potager bio.

Semer des choux de Bruxelles

Planter des choux de Bruxelles

Brassica oleacera var. bullata gemmifera

Semences de chou de Bruxelles. Avant de planter les choux de Bruxelles, plomber le sol
fermement pour avoir des plantes bien droites avec un
feuillage ferme.
Certaines variétés poussent assez haut et peuvent avoir
besoin de tuteur en cas de vents forts
(sinon butter aux pieds des plantes).
Les choux de Bruxelles sont des alicaments pour l'hiver,
qu'ils ne craignent pas. Le chou de Bruxelles aime un pH 6/7,5. Semer les choux de Bruxelles
en pépinière ou sous châssis en mars-avril, puis repiquer de mai à juin dans une terre bien
préparée avec du compost très bien décomposé.
On peut aussi démarrer les semis en mars à l'intérieur, sous une fenêtre très bien éclairée.
Un bac rempli de 12 cm de terreau est suffisant pour démarrer les semis.
Dès qu'apparaît la première paire de feuilles (après les feuilles cotylédonaires), repiquer
dans des pots (le plus robuste dans chaque pot).
Avant de les repiquer à leur place, distants de 70 cm dans le rang, il est bon de les praliner,
ce sont des plantes voraces.
Tous les choux redoutent le manque d'eau ; il est nécessaire à partir du semis de maintenir une
humidité en permanence, un pied adulte ayant besoin de 20 litres d'eau environ à chaque arrosage.

Associations favorables : betterave-carotte-céleri-haricot-laitue-tomate.

Associations défavorables : ail-échalote-oignon-panais-poireau-radis.

Préparer le pralin dans un seau, puis plonger les pots pour faire évacuer l'air,
sortir les plants, retirer les pots et plonger la motte de chaque plante dans le pralin
(juste avant de les repiquer). De cette manière, les plantes voraces ont tout de suite de
la nourriture disponible.
Après le repiquage, plomber et épandre du compost demi décomposé en surface de chaque
côté du rang. Ne pas semer de la moutarde comme engrais vert à côté des choux car ils sont
de la même famille : les crucifères. Semer de la phacélie, une légumineuse ou autre
(cf. Engrais verts). Lorsqu'ils subissent une petite gelée, leur goût s'améliore ; comme ils
sont hiémaux (continuent leur végétation même sous la neige), les gelées ne les dérangent pas.
Les choux de Bruxelles sont parmi les choux qui contiennent le moins d'eau, riches en vitamines,
hydrates de carbone, lipides etc. : un vrai alicament pour l'hiver.
Comme les choux verts, ils sont ceux qui contiennent le plus de substances nutritives.
A semer et à planter dans tous les potagers bio.
En cuisine, les choux ne doivent pas subir de cuisson trop longue car cela élimine toutes les
substances. Les cuire très vite à la vapeur avec très peu d'eau.
Ajouter de l'ail au chou, autre alicament du potager bio. Il est nécessaire d'enlever le germe
de l'ail car il est indigeste.
Tous les choux que l'on peut manger crus sont à privilégier. Une bonne mastication en bouche
libère et favorise les molécules anticancérigènes*.

"La prévention du cancer par l'alimentation" est une réalité. Je vous conseille un livre qui montre
la capacité de prévention de certains légumes contre certains cancers.
*Un livre à mettre entre toutes les mains : "Les aliments contre le cancer"
Dr Richard Béliveau - Dr Denis Gingras. Existe en livre de poche

Haut de page