Semences de différents légumes pour le potager bio.

Semer des pois

Planter des petits pois

Pisum sativum

Des protéines, lipides mais aussi des minéraux : calcium, phosphore et des vitamines : provitamine A
(la carotine) B1, B2 et surtout de la vitamine C.

La Philène spumeuse Deux sortes de pois : cultivars nains à grains ronds, les plus
rustiques, à semer au potager bio dès le début du printemps et les
pois à grains ridés à semer de mars à juin. Le sol doit être bien
ameubli, de la profondeur d'une bêche. Le compost doit être bien
décomposé. Creuser un sillon de 5 cm de profondeur environ,
épandre au fond du sillon un peu de compost et semer une graine
tous les 4 cm, refermer le sillon et plomber légèrement.
Le pH du sol pour les pois se situe entre 6 et 7,5. Les pois ont
besoin d'eau, mais redoutent un sol trop humide.
Les oiseaux sont friands des jeunes pousses ; protéger la levée
des semis à l'aide d'un filet. Après la levée, faire des binages
(décroûter la terre de surface) pour aérer le sol et éliminer les
mauvaises herbes encore petites. Dès que les plants atteignent
10 à 15 cm de hauteur environ, butter.
Selon les variétés, les pois sont à maturité entre 2 et 3 mois après le semis.

Associations favorables : carotte-céleri-chou-laitue

Associations défavorables : ail-échalote-haricot-oignon-poireau-tomate-pois

Crachats de coucous Les pois doivent être cueillis dès que les cosses sont devenues bien
charnues ; cueillir au fur et à mesure de leur maturité.
Semer des pois à rames : composter sur le rang avec du compost bien
décomposé. Creuser un sillon de 5 cm de profondeur et semer une
graine tous les 4 cm, arroser l'intérieur du sillon, recouvrir
de terre et plomber. Selon les variétés, les rames feront de
70 à 1 m 50 de hauteur.
Dès que les plants atteignent 15 cm de haut, enfoncer les
tuteurs et butter. Les branches issues des tailles peuvent
servir de tuteurs, sinon enfoncer un piquet tous les 1 m 50
à 2 m, reliés entre eux par des traverses légères. A 25 cm du
sol, tendre une ficelle entre les piquets, à nouveau 25 cm au
dessus, c'est à dire à 50 cm du sol, tendre une autre ficelle
et tous les 25 cm jusqu'en haut. Les pois vont grimper aisément.

la Philène spumeuse sur la tanaisie (image en haut) est une suceuse de sève et, en grand
nombre, elle peut causer des dégâts aux cultures. Dans un potager bio, le risque est minime car
elle a son prédateur et en particulier l'araignée.
Ses larves sécrètent une sorte de mousse appelée les crachats de coucous et se développent à
l'intérieur. Sur l'image en haut, un crachat de coucou.

Les pois se cueillent avec les cosses encore vertes. Comme les autres légumineuses, les pois
fixent l'azote de l'air par l'intermédiaire de bactéries (nodules) fixées à leurs racines.
Ne pas semer d'autres rangs de pois à côté, ni aucune liliacée.
L'ennemi des pois est la tordeuse des pois (Laspeyresia nigricana) : la femelle de ce petit
papillon pond ses œufs sur les feuilles et sur les gousses des pois ; les chenilles, dix jours
plus tard, rentrent à l'intérieur et dévorent les pois.
La ponte de ces papillons a lieu avant, pendant et après juillet. Semer des pois nains hâtifs
diminue les risques. Pour limiter les prédateurs, semer des plantes aromatiques.
Après les semis, pour arriver à maturité, il faut deux à trois mois selon les variétés.

Haut de page