Fleurs de légumes.

Engrais verts pour le potager biologique

Libellule, logo jardin de Zihya.

Passage d'un potager chimique vers un potager biologique

pour nettoyer le sol du potager afin qu'il devienne propre, utiliser trois engrais verts
du genre : Trèfle d'Alexandrie + avoine + colza et d'autres engrais verts énoncés plus
bas. Pour éliminer les produits chimiques plus vite, arracher et brûler les engrais
verts les premières années. Les années suivantes les engrais verts peuvent être
incorporés dans le potager et les produits absorbés retournent à nouveau dans
le sol. Certains produits chimiques sont toujours présents dans le sol
pendant cinq ans et plus.

Une abeille butine les fleurs de phacélie. Sur l'image à gauche, une abeille avec une face
évoquant un masque guerrier butine les fleurs de
phacélie. Au début, sur les premières cultures
de légumes, les insectes seront peu diversifiés
et pourront causer quelques problèmes par manque
de prédateurs. Semer et planter des plantes à
fleurs, des soucis, des œillets d'Inde, du thym,
du romarin etc.
Les insectes viendront nombreux et diversifiés,
c'est la biodiversité qui va créer l'équilibre.
Le sol a été empoisonné et seuls des apports
d'engrais organiques végétaux peuvent améliorer
l'humus et les micro-organismes qui le composent.
A chaque récolte, nous prélevons une grande partie des végétaux ; ces végétaux
vont manquer au cycle naturel pour élaborer l'humus.
Les engrais verts et le compost vont combler ce manque et alimenter
la flore microbienne du sol. Dans le potager biologique,
on nourrit d'abord les micro-organismes du sol qui vont décomposer, dissocier,
fabriquer et emmagasiner les différentes substances vitales pour les plantes
et cela depuis des millions d'années.

La prêle, plante riche en silice. Les engrais verts, le compost (enrichi de prêle, consoude
et d'orties) et un peu de fumier sont les seuls besoins pour
nourrir les plantes et avoir des légumes d'une excellente
qualité. Les racines des engrais verts améliorent la
structure du sol et l'enrichissent en allant chercher en
profondeur (1 mètre et plus) les différents éléments minéraux.
Elles vont pénétrer les couches profondes, améliorant ainsi la
perméabilité à l'air et à l'eau.
Une fois ces engrais verts hachés et incorporés, lesdits
éléments seront à nouveau restitués à la terre sur la couche
de surface. L'engrais vert est haché dès qu'il atteint au maximum 25 à 30 cm
de hauteur et laissé au pied des plantes.
Les herbes indésirables du potager (mauvaises herbes), sans graines et sans fleurs,
sont aussi des engrais verts qui, en se décomposant, deviennent
des fertilisants organiques.

Les légumineuses (pois, haricots, fèves etc.) sont des très bons engrais verts.
Sur leurs racines se fixent des bactéries qui se développent et deviennent des
nodules appelés rhizobiums. Ils (azoto bacter) transforment l'azote de l'air en
ammoniac, assimilable par les plantes.
Les fèves (semées en février), par ses racines profondes et une masse végétale
importante, laissent beaucoup d'azote dans le sol.
Elles sont d'une grande qualité comme culture précédente pour beaucoup de
légumes. Pour éviter le passage de la même famille deux fois au même endroit
et le développement d'éventuelles maladies, pratiquer la rotation des cultures
et surveiller les associations des légumes.
En hiver, le potager bio aura une couverture végétale avec des engrais verts
d'hiver. Au printemps, ils seront hachés et laissés à sécher deux à trois
jours, avant d'être mis en compostage de surface.
Les éléments nutritifs rendus de cette manière sont assimilables par les plantes.

Une abeille butine les fleurs de phacélie. Sans engrais vert dessus (couverture végétale), le
potager biologique serait très vite lessivé par les pluies.
Pour une couverture assez rapide du sol : la phacélie
germe rapidement et facilite les rotations puisqu'elle
n’appartient à aucune famille de légumes, c'est une
Hydrophyllacée. Sur l'image de gauche une abeille
butine les fleurs de la phacélie.
Les engrais verts d'hiver vont participer à l'élaboration
de l'humus et préserver le sol de l'érosion.
Seul l'humus peut apporter aux plantes tous les éléments vitaux.

Trois familles d'engrais verts pour améliorer différents types de sol.

Avoine 3 gr au m² - Lupin 20 gr au m² - Luzerne 3 gr au m² Phacélie 2 gr au m²
- Mâche 2 gr au m² - Moutarde 2 gr au m² - Épinards 6 gr au m².

Blé d'hiver 10 gr au m² - Seigle d'hiver 10 gr au m²
Colza 3 gr au m² - Mâche 2 gr au m².

Les légumineuses

Représentent un grand choix d'engrais verts. Les fèves, haricots, pois, mais aussi
les féveroles, la luzerne et les différents trèfles : d'Alexandrie, trèfle blanc
nain, trèfle violet etc. Toutes ces légumineuses apportent beaucoup d'azote.

Les crucifères

La moutarde, les choux, les navets, les radis, le colza.
Les crucifères se développent vite et constituent rapidement une couverture végétale
importante avant les gelées.

Les graminées

Très bons engrais verts, souvent associés aux légumineuses pour une meilleure
efficacité. L'avoine, le seigle qui entravent la croissance du chiendent, l'orge,
le ray-grass etc. Ces trois familles de plantes sont à mélanger ; faites des mélanges
à votre guise, c'est votre potager biologique.

Trois engrais verts pour enrichir en humus un sol fatigué.

Les engrais verts sont aussi le seul moyen d'enrichir un sol pauvre et fatigué.
Parfois, après la construction de maisons (lotissements), le sol peut être pauvre
et fatigué pour faire un potager biologique.
La culture d'un mélange de trois familles d'engrais verts semé sur toute la surface
la première année facilite le développement de l'humus nécessaire aux plantes pour
se nourrir. Dans le potager biologique, c'est le sol que l'on nourrit.
Le mélange de trois familles d'engrais verts permet une meilleure
amélioration des couches du sol due aux différentes longueurs des racines.

Transformer une friche en potager biologique.

Quantités d'engrais vert pour 100 m² : trèfle violet 200 gr + ray-grass 100 gr.

Haut de page