Semences de différents légumes pour le potager bio.

Au potager biologique semer des poireaux

Planter les poireaux

Allium porrum

Les poireaux ont besoin d'un sol riche, humide et bien drainé, avec un pH 6/8. Semer les poireaux
fin janvier, sous châssis ou à l’intérieur dans une petite caisse: semer éparpillé, puis repiquer
les petits plants dans une autre caisse tous les 5 cm. Lorsque les poireaux atteignent le diamètre
d’un crayon, il faut les repiquer à leur place.
On peut repiquer les poireaux de deux manières : la méthode habituelle consistant à couper les
feuilles d’un tiers environ et de réduire les racines à deux centimètres de longueur
(habillage des poireaux).
L'autre, plus douce, consiste à déterrer délicatement les poireaux dès qu'ils font environ 10 cm
de hauteur, à faire des trous au plantoir et à les remplir d'eau, ce qui va créer une boue dans
laquelle les poireaux vont être plantés.

Habillage des poireaux. Dans un récipient, préparer une décoction d'orties
(consulter, décoctions et purins).
La quantité à préparer est en fonction du nombre
de poireaux à planter. Plonger les poireaux dans cette
décoction, essorer puis rajouter une petite poignée de
compost, plonger leurs racines pendant deux à trois heures.
Avant de planter, la terre doit être très bien compostée
avec un compost bien mûr. Les poireaux peuvent être semés directement en place, ils mettront
environ deux semaines pour germer.

Associations favorables : ail-carotte-céleri-fraisier-tomate

Associations défavorables : betterave-chou-courge-pois

Semer les poireaux directement en place au potager, de mars à octobre.
Creuser une petite tranchée de 10 cm de profondeur environ et large de 15 cm, composter avec du
compost mûr bien mélangé à la terre du fond.
Semer au fond de la tranchée tous les 3 cm, éclaircir pour ne laisser qu'un plant tous les 10 cm.
Dès que les plants atteignent 10 cm de hauteur environ, butter et continuer à butter en cours de
végétation pour combler la tranchée ; si l’on désire avoir plus de poireaux blanchis, continuer à
butter et composter.

Planter les poireaux là où il y avait des salades ou du chou-rave, ces deux légumes ayant des
racines plus courtes (dites racines plates) et se nourrissant sur la première couche du
sol ; les poireaux ont des très longues racines (racines longues) et explorent, pour se nourrir,
une couche plus profonde que celle qui a été exploitée par les laitues ou les choux-raves ; ces
deux légumes sont de très bonnes cultures précédentes pour les poireaux.
Enfoncer un plantoir à 20 cm de profondeur : planter un poireau tous les 10 cm dans le rang,
arroser dans les trous, laisser les poireaux grossir et combler l’espace des trous. Planter sur
des rangs espacés de 30 cm.

C'est la partie verte du poireau qui contient le plus d'éléments nutritifs. Les poireaux
peuvent passer l'hiver au potager, ils supportent bien le froid.
Pour lutter contre le ver du poireau (la teigne) causé par le papillon, l'Acrolepiopsis Assectella,
semer des carottes à côté des poireaux, cela limite les attaques.
Lorsque l'on cueille les poireaux, il ne faut pas les arracher mais dégager la terre autour des
pieds et couper les racines ; de cette manière, les racines en se décomposant améliorent la
structure du sol. Les racines des poireaux se développent jusqu'à un mètre de profondeur.
Les poireaux occupent longtemps le sol : deux semaines pour germer, plus quatre mois pour arriver
à maturité mais peuvent être consommés avant.

Haut de page